Benelux et Pays Baltes : la reconnaissance automatique des diplômes, c’est pour bientôt !

Ce vendredi 8 novembre, le Benelux (union entre la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg ) et les Pays Baltes ont marqué leur intention d'automatiser la reconnaissance mutuelle des diplômes et des grades délivrés par leurs établissements d'enseignement supérieur.
 
Ce projet de reconnaissance automatique des diplômes impliquant la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg d'un côté, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie de l'autre, fait office de précurseurs en Europe.
 
La reconnaissance automatique des diplômes permet aux étudiants d’éviter des procédures parfois longues et stressantes pour leur accès à d'autres études ou au marché du travail. De plus, elle facilite la vie des établissements d'enseignement supérieur, des autorités et des entreprises désireuses d'embaucher des diplômés.
 
La reconnaissance automatique existe au sein du Benelux depuis 2015, ainsi qu'entre les trois États baltes depuis 2018. Pour qu'elle se concrétise entre les deux blocs régionaux, un nouveau traité multilatéral sera indispensable et sera ouvert à d'autres pays et à d'autres régions. C’est dans cette optique que le Conseil de l'UE pousse les 28 Etats membres de l’UE à concrétiser la reconnaissance automatique des qualifications de l'enseignement supérieur avant 2025.
 
La déclaration d'intention a été signée sous les auspices du secrétaire général du Benelux, à Bruxelles, par les huit ministres de l'Enseignement supérieur concernés.