Le visa étudiant

ENTREPRENDRE DES ETUDES DE MASTER

  • Vous êtes ressortissant d’un pays hors Union européenne ?

Si votre séjour est d’une durée égale ou supérieure à trois mois, vous devez faire une demande de visa long séjour.

Procédure classique :

Vous devez demander l’autorisation de séjour auprès du poste diplomatique ou consulaire belge compétent pour votre lieu de résidence habituelle. Si elle est accordée, l’autorisation de séjour prendra la forme d’un visa D.
A cette étape, un montant d’environ 200€ vous sera demandé pour couvrir les frais administratifs du traitement de votre demande de visa D.

Sur base de ce visa, vous  pourrez pénétrer sur le territoire belge.

Vous devrez vous présenter dans les 8 jours de votre arrivée auprès de l’administration communale de votre lieu de résidence afin de vous y inscrire et d’obtenir votre titre de séjour.

  • Quels sont les documents à fournir au consulat belge ?
- Une attestation délivrée par l’établissement d’enseignement supérieur que vous avez choisi.
3 possibilités :
Une attestation d‘inscription à un programme de cours dispensé par l’établissement d’enseignement supérieur de votre choix.
Une attestation d’admission ou de pré-inscription au même type de programme.
Une attestation d’inscription à un examen d’admission.
- Votre diplôme de fin d’études secondaires ou de bachelier ou de master, accompagné du relevé de notes de votre dernière année d’études.
- Une attestation de bourse ou un engagement de prise en charge apportant la preuve que vous disposerez de moyens de subsistance suffisants.
- Un certificat médical.
- Un certificat attestant de l’absence de condamnations pour crimes ou délits de droit commun, si vous êtes âgé de plus de 21 ans.
 
  • Comment prouver que vous disposez de moyens de subsistance suffisants ?
Vous devez fournir une de ces trois preuves :
- Une attestation de bourse émanant d’une organisation internationale ou d’une autorité nationale.
- Un engagement à l’égard de l’Etat belge et de vous-même émanant d’une personne belge ou étrangère disposant de ressources suffisantes.
- La preuve de l’exercice légal d’une activité lucrative en-dehors du temps normalement consacré aux études.
 
  • Liens utiles :
- Office des Etrangers : https://dofi.ibz.be
- Royaume de Belgique - Affaires étrangères : https://diplomatie.belgium.be
- Espace Schengen : www.eurovisa.info

 

ENTREPRENDRE UN DOCTORAT

Vous êtes un chercheur non ressortissant de l’UE, sélectionné par un organisme de recherche agréé en Belgique pour mener un projet de recherche sous le couvert d’une Convention d’accueil conclue entre vous et l’organisme agréé ?

Si vous souhaitez rester plus de 3 mois en Belgique, vous devez faire une de demande visa long séjour.

  • Procédure classique

Vous devez demander l’autorisation de séjour auprès du poste diplomatique ou consulaire belge compétent pour votre lieu de résidence habituelle. Si elle est accordée, l’autorisation de séjour prendra la forme d’un visa D.
A cette étape, un montant d’environ 350€ vous sera demandé pour couvrir les frais administratifs du traitement de votre demande de visa D.

Sur base de ce visa, vous  pourrez pénétrer sur le territoire belge.

Vous devrez vous présenter dans les 8 jours de votre arrivée auprès de l’administration communale de votre lieu de résidence afin de vous y inscrire et d’obtenir votre titre de séjour.

  • Quels sont les documents à fournir au poste diplomatique ?
- Une convention d’accueil signée par un organisme agréé en Belgique.
- Un certificat médical.
- Un certificat attestant de l’absence de condamnations pour crimes ou délits de droit commun.
Si vous êtes un chercheur visiteur participant à un programme de recherche et que vous bénéficiez d’un encadrement scientifique et d’une rémunération ou d’un subside, vous êtes soumis à l’obligation d’être en possession d’un permis de travail B.
  • Liens utiles :

Office des Etrangers : https://dofi.ibz.be  
Royaume de Belgique - Affaires étrangères : https://diplomatie.belgium.be
Espace Schengen : http://www.eurovisa.info