Organisation des études

L'année académique est organisée en trois quadrimestres :

  • le premier commence à la mi-septembre
  • le second commence début février
  • le troisième commence début juillet. Il inclut les vacances d'été et la seconde session d’examens.

Les examens sont organisés à la fin de chaque quadrimestre : en janvier pour les cours du premier quadrimestre, et fin mai/début juin pour les cours du deuxième quadrimestre. Les étudiants ont la possibilité de présenter les examens auxquels ils n'ont pas obtenu un résultat satisfaisant (la note de 10 sur 20 au moins) durant une seconde session d’examens qui s’étend de la mi-août à début septembre.

Les conditions de réussite : Pour réussir son année académique, l’étudiant doit obtenir une moyenne égale ou supérieure à 10/20 sur l’ensemble de ses examens et n’avoir aucune note inférieure à 10/20. En cas de note inférieure à 10/20, le jury peut décider d’octroyer néanmoins les crédits associés à ce cours si le déficit est estimé acceptable considérant l’ensemble des résultats.

 


Les crédits ECTS

Chaque unité d’enseignement au sein d’un programme de cours est comptabilisée en crédits ECTS. Un crédit en Wallonie-Bruxelles correspond forfaitairement à 30 heures d’activités d’apprentissage (cours magistraux, travaux pratiques, travail personnel, travail en groupe, projets, recherches documentaires, stages, etc.) au terme desquelles l’étudiant doit avoir acquis des connaissances, compétences et aptitudes spécifiques.

Les crédits en Wallonie-Bruxelles sont compatibles avec le système européen ECTS, garantissant ainsi la reconnaissance des crédits acquis en mobilité par l’étudiant dans des institutions d’enseignement supérieur partenaires en Europe.

Une année d’études correspond en général à 60 crédits ECTS. Quand un examen est réussi (note de 10/20 au moins), les crédits associés à ce cours sont acquis de manière définitive, quelle que soit la moyenne globale. 

 


 

Langue d’enseignement

En Fédération Wallonie-Bruxelles, la langue d’enseignement et d’évaluation des études d’enseignement supérieur est le français, raison pour laquelle une bonne maîtrise de cette langue s'impose dans la plupart des domaines d’études. Dans les études de 1e et 2e cycle (Bachelier et Master), certains cours peuvent cependant être donnés et évalués dans une autre langue, le plus souvent, l’anglais.

De plus, certaines formations peuvent être enseignées et évaluées entièrement en anglais ou dans une autre langue étrangère (allemand, néerlandais, espagnol). C'est notamment le cas des bacheliers de spécialisation et des masters de spécialisation mais aussi de certaines autres formations répondant à des critères spécifiques. Une connaissance du français n’est donc pas requise pour s’inscrire dans ces programmes.

La liste des formations enseignées totalement ou partiellement en anglais en Fédération Wallonie-Bruxelles est disponible sur notre site via le moteur de recherche « formations ».

De même, les étudiants qui n’ont pas eu l’occasion d’apprendre le français mais qui maîtrisent l’anglais peuvent s’engager sans difficulté dans des études doctorales. Une fois sur place, ils pourront acquérir les bases du français. Voir : Apprendre le français

Avant de vous engager dans un programme d'étude, vous devrez prouver que votre niveau de français ou d'anglais est suffisant (en fonction de la langue d'enseignement du programme). L'institution d'enseignement supérieur où vous souhaitez étudier peut vous demander de passer un test de niveau pour s'assurer que vous avez bien les connaissances suffisantes.
Connaissances suffisantes= Utilisateur compétent (par exemple : IELTS : 6, TOEFL : 60-78, FLE : B1-B2).
Des informations précises peuvent être obtenues auprès du service d'inscription des institutions d'enseignement supérieur.